play_arrow

Podcasts La Belle Histoire des Génériques Télé

La Belle Histoire des Génériques Télé #56 – Sab-Rider

micOlivier Fallaixtoday17 février 2022 4

Background
share close

Créée au Japon, cette série est d’abord passée par les États-Unis avant d’arriver en France, via la société World Events Productions qui a aussi distribué Voltron. Sab-Rider arrive en septembre 1988 sur TF1, dans le Club Dorothée. Curieusement, le générique n’est pas signé AB Productions qui s’occupait généralement de tous ceux de l'émission. Il est produit par Richard Joffo (producteur du groupe Mini Star) et chanté par Jean-Marc Chastel…


  • cover play_arrow

    podcast
    La Belle Histoire des Génériques Télé #56 - Sab-Rider
    Olivier Fallaix


today Ajouté le 17 février 2022 6 4

Podcast La Belle Histoire des Génériques Télé

Commentaires (6)

  1. Aïgakin
    Le 7 mars 2022 à 9 h 01 min

    Je n’avais rater aucun épisode à l’époque. J’ai trouver triste qu’il n’ai pas eût de grand fan alors qu’il est génial dans l’histoire et les personnages. J’adore le générique.

  2. Donnie
    Le 4 mars 2022 à 19 h 17 min

    J’en profite pour faire une requête de générique al Loustico :
    – Serait-il possible d’avoir le générique US de Saber Rider dans la playlist de la radio ?
    Un grand merci à toi l’ami !

  3. Donnie
    Le 4 mars 2022 à 19 h 16 min

    Merci Olivier.
    En réalité, Saber Rider est un super dessin animé, un peu dans la veine des Galaxy Rangers, mais à la japonaise. Je ne l’ai vu diffusé qu’une seule fois, mais j’ai tout de suite accroché, j’adore l’univers du far-west mêlé à la science-fiction (Bravestarr, Cobra, Galaxy Rangers, Cowboy Bebop, Galaxy Express 999…). Bien sûr, on a hérité de la version m…rdique américaine, où ils se sont permis de tout remanier, comme ils l’ont fait avec Robotech ou encore La bataille des planètes, avec les incohérences qui vont avec :
    – un perso secondaire qui devient le héros (depuis quand le héros n’est pas assis au milieu dans le robot géant, depuis quand il a un poste secondaire au lieu d’être le pilote, ou encore est-il le personnage le plus mature de la bande, alors que le code du shônen met toujours en avant la tête brûlée qui gagnera en expérience et en maturité ?), oui Saber Rider n’est que le second couteau, et le jeune Fireball est bien le vrai héros.
    – des épisodes diffusés dans n’importe quel ordre
    – de faux épisodes remaniés ou créés pour rallonger artificiellement la série
    – la bande originale complètement réécrite
    Néanmoins, l’OST US n’est pas si mal, et j’en ai encore de bon souvenirs, mais surtout, surtout, le générique américain possède l’un des solos de guitare les plus cools du monde des cartoons (tout comme celui de la version US du générique de Silver Hawks)

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoire. L'adresse mail ne sera pas publiée.


0%