Un développement spectaculaire

Le 10 décembre 1990, SUPERLOUSTIC, bénéficiant d’un soutien appréciable du CSA, l’autorité qui contrôle les radios et attribue les fréquences, étend ses émissions aux régions Bourgogne-Franche Comté et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle devient le premier réseau thématique national radio pour les enfants de moins de 15 ans. En plus de Lyon et Paris (tête de réseau), elle émet désormais à Dijon, Gap, Briançon, Toulon et Troyes.

Avec 25 salariés permanents, le réseau FM a déjà investi 15 millions de francs dans son développement. Erick Bernard, alias Benoix de coco l’animateur vedette, accède à la direction des programmes et Eric Sicaud, journaliste de la radio, est promu rédacteur en chef. La station se fixe pour ambition de toucher 7 millions de jeunes français d’ici la fin 1991.  Avec 200.000 auditeurs fidèles, ses 250.000 appels téléphoniques, ses 40.000 connexions Minitel et ses 8.000 lettres par mois, le singe-canard a le vent en poupe !

Le Nouvel Observateur - 16 mai 1991
Le Nouvel Observateur – 16 mai 1991

Le 15 mars 1991, SUPERLOUSTIC accède au satellite Telecom 1C. Dès le mois de juillet 1991, Poitiers, Tours, Orléans, Le Mans, Le Havre, Evreux, Rouen ainsi que Valence et Saint-Etienne en fin d’année s’ajoutent aux villes couvertes par la radio. Avec l’inauguration de ses émissions dans la ville de Saint-Étienne le 13 décembre, le réseau dispose à la fin de l’année 1991 de 18 émetteurs principaux pour une diffusion dans 43 villes de France.

En juillet 1991, pour assurer son assise et des besoins financiers importants, elle signe un accord avec Radio Monte-Carlo et Nostalgie pour l’établissement d’une régie publicitaire et commerciale commune, la régie « GEM » (Génération Expertise Média).

Guide Télérama de la radio - Édition 1992
Guide Télérama de la radio – Édition 1992

L’objectif pour 1992 est d’atteindre le million d’auditeurs et d’obtenir avant la fin de l’année 25 émetteurs supplémentaires pour desservir 100 villes au total. Des demandes sont déposées pour la Bretagne, l’Aquitaine, le Limousin et la Corse. La radio obtiendra 30 fréquences FM en moins de 2 ans au terme de son activité en juin 1992.

Radio à entendre, SUPERLOUSTIC est également une radio à voir avec des plateaux et des animations organisés dans les villes du réseau.

Un partenariat est négocié avec la chaîne FR3 et SUPERLOUSTIC. La radio est partenaire de l’émission «C’est pas juste» présentée par Vincent Perrot. Elle ouvre son antenne pour prolonger le débat du jour avec les auditeurs. D’autres collaborations sont prévues avec Canal J et A2.

A l’automne 1991, SUPERLOUSTIC s’offre une campagne télévisée de quinze jours sur toutes les chaînes TV à l’exception de M6. Dans la presse écrite, elle s’associe à Disney Hachette Presse pour se faire connaître : le Journal de Mickey, Picsou Magazine…

0%