Nostaloustic

Venu de nulle part… (Cobra) – NOSTALOUSTIC #20

Par Frozenowl today 2 octobre 2018 6 2

Background
share close

FrozenOwl- Allez-y, tirez plus fort!

Lutins- Gnnniiiiiiiiiiiiiiiiii!

F- Mais plus fort, bon sang, je sens rien, là!!

L- GNIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!

F- ALLEZ, bande de feignasses! TI-REZ!!!

L- GNNNNNNNNNNNNNNNNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!

Puf, puf, puf! On y arrive pas, Père Noël! Ca fait trois heures qu’on vous tire sur le bras et y’a rien qui bouge.

F- Mais qui c’est qui m’a fichu des empotés pareils?! On va jamais y arriver si vous y mettez pas un peu du vôtre!

Lutin – Mais enfin quand même, Père Noël, vous êtes SUR d’avoir un Rayon Delta caché dans le bras gauche?

 

 

Nostaloustic 20 – Venu de nulle part… (Space Adventure Cobra)

Salut les loustics!

Allez, avouez-le, vous aussi étant gamin, vous avez déjà tenté de vous arracher le bras pour faire apparaître un Rayon Delta (Psychogun en VO), cette arme dévastatrice contrôlée par le mental de son propriétaire, et dont la puissance est à l’égal de sa volonté!

(Euh… non? Bon alors y’a que moi qui suis bizarre, alors…)

Si Space Adventure Cobra commence à être diffusée dans l’émission jeunesse Cabou Cadin sur Canal+ dès février 1985, la plupart des loustics l’auront découverte le mercredi 18 septembre 1985 dans Récré A2 en lieu et place du dessin animé de Pacman. De façon assez notable, il s’agit d’une des premières incursions d’un anime japonais dans le PAF, quelques années après Goldorak, Candy et Albator, et une paire d’années avant la déferlante Club Do.

Johnson, minable employé de bureau, rêve d’évasion : il se rend dans les locaux de la société Dream Corp pour y faire un « rêve programmé » d’exotisme et d’aventures. Il se rêve alors en Cobra, bandit solitaire, séduisant et courageux accompagné de sa fidèle compagne cyborg Armanoïde et affublé, donc, du fameux Rayon Delta. A son réveil, il décide de faire semblant d’être Cobra et se retrouve en bisbilles avec un groupe de brigands appelé « les Pirates de l’Espace » qu’il parvient à anéantir… grâce au Rayon Delta caché dans son bras gauche et dont il avait oublié l’existence! Johnson finit par se rappeler qu’il EST véritablement Cobra, ayant subi une opération de chirurgie esthétique et une amnésie volontaire pour échapper à ses ennemis. Accompagné d’Armanoïde, qui était cachée dans le robot domestique de Johnson, Cobra reprend la route de l’espace à bord du Turtle pour vivre des aventures spatiales hautes en couleurs.

Là où le Capitaine Flam était un modèle de droiture sans la moindre aspérité, Cobra est un héros flambeur, macho, excessivement sûr de lui… et à raison. Sans que l’on comprenne jamais sa nature véritable, il devient rapidement évident que Cobra a une force et une résistance surhumaines qui, combinées à son Psychogun, font de lui une arme de destruction ET de séduction massive.

Le monde de Cobra est sombre, violent, à mi-chemin entre la SF et le western : certains épisodes tirent même vers les mille et une Nuits! L’ « Univers Zero » est peuplé d’extraterrestres bizarroïdes aux pouvoirs étranges, les seuls représentants de la race humaine que l’on croise sont :
1. Cobra
2. De superbes et plantureuses créatures en string et bikini métallique faisant du 90D minimum, dont la plupart meurent tragiquement au bout de 2-3 chapitres.

En français, le générique est chanté par Olivier Constantin. Né en 1953, et choriste de plusieurs artistes comme Michel Jonasz, Michel Polnareff et Johnny Halliday, Olivier Constantin se tourne ensuite vers les génériques et chansons de dessins animés. En plus de Cobra, on lui doit également les génériques de 1, rue Sesame et de Super Durand.

Après avoir prêté sa voix à Jack Skellington dans « l’Etrange Noël de M.Jack », Olivier entreprend une fructueuse carrière avec les studios Disney : il chante en effet des dizaines de chansons, d’abord dans les suites vidéos (ratées) des grands succès Disney (La Petite Sirène 2 : le retour de la queue de poisson, dans lequel Ariel apprend à conduire, Le Bossu de Notre-Dame 2 : le sortilège de Quasimodo, dans lequel Esmeralda tombe amoureuse de Quasimodo devenu beau (mais heureusement, tout rentre dans l’ordre à la fin : il redevient moche et seul.), Le Roi Lion 3 : la fin de la Terre des Lions, dans lequel Simba comprend qu’il est censé bouffer les piafs et les antilopes plutôt que de leur parler avec sagesse, Le livre de la Jdeugle, etc.), mais aussi dans leurs dernières productions (Frozen, Vaïana).

A la musique, on trouve Jacques Revaux et Jean-Pierre Bourtayre. Jacques Revaux a gagné ses palmes de compositeur en écrivant, avec Claude François, la chanson « Comme d’habitude », qui devenue « My Way » et chantée par Franck Sinatra, est un tube planétaire.

Jean-Pierre Bourtayre composera lui aussi de très nombreux classiques de Claude François comme « Alexandrie Alexandra », « Le téléphone pleure » et « Magnolias for ever ». On lui doit également « Adieu M. le professeur » et les chansons des génériques de « Arsène Lupin » chantées par Jacques Dutronc!

(D’ailleurs au passage, on ne m’ôtera pas l’idée que Maurice Leblanc a tout pompé sur Cobra pour le personnage d’Arsène Lupin…)

Et les paroles, me demanderez-vous? C’est un illustre inconnu, Paul Persavon, qui les signe. Mais seuls les Grands Initiés savent que derrière ce pseudonyme se cache en réalité… Antoine de Caunes! Vous vous rappelez? Fils de Jacqueline Joubert, directrice des programmes jeunesse d’Antenne 2 : la boucle est bouclée! Au coeur de la guerre Club Do-Nulle Part Ailleurs, les Musclés y ont d’ailleurs fait allusion dans une chansons tout en finesse « Antoine Daicône » (mais bon, j’ai l’intuition que l’ami Porry/Azoulay n’y était pas pour rien…)

Lutin – Ah tiens, c’est marrant, Père Noël, on vous voit dans le clip!
FrozenOwl – Oui, je préfèrerais ne pas en parler…

Je ne peux pas finir cette rubrique, bien sûr, sans vous parler du sport emblématique de Cobra : le RUGBALL, une forme de baseball cyber où l’on a le droit de tabasser ses adversaires.

Pour l’anecdote, à l’époque, l’épisode a eu tellement de succès qu’il a été diffusé plusieurs semaines d’affilée! A moins que ce ne fût une erreur des programmeurs…

L’eusses-tu cru?

  • Quel est le point commun de Cobra et du Lieutenant Blueberry?

Les deux personnages sont inspirés par … Jean-Paul Bermondo!

On me fera croire que c’est une coïncidence?!

Lutin – …

  • Et tant qu’on en est à parler des points communs, n’avez-vous pas remarqué d’étranges similitudes entre le premier épisode de Cobra et le film « Total Recall »? Un homme ordinaire va chez des marchands de rêve et se rappelle de qui il était vraiment! « Total Recall » (1990) aurait-il pompé sur Cobra?

Que nenni! Le film de Verhoeven est adapté d’une nouvelle de Philip K. Dick « Souvenirs à vendre » écrite en 1966. Cobra est probablement AUSSI tiré de cette nouvelle de K. Dick, mais, ça, on ne nous le dira jamais.

« Ils » savent, mais ils nous cachent des choses!!

Lutin – Euh…

  • Pour le plaisir des yeux et des oreilles, je vous mets le magnifique et envoûtant générique japonais, chanté par Yoko Maeno, et composé par Yuji Ohno, que l’on avait déjà rencontré lorsque l’on a parlé de Capitaine Flam…

…et qui a aussi composé le générique de… Lupin III !!

Vous voyez, tout se recoupe : le Graal, les génériques de dessins animés, les Illuminati, Cobra, les Francs-maçons, Verhoeven, Arsène Lupin!! On veut nous faire croire que ce sont des coïncidences, mais en fait, TOUS, ils sont tous complices de cette implacable Conspiration qui vise à nous broyer et à dominer le Monde!

L- Euh… non, mais calmez-vous, là…

F- NON, JAMAIS, jamais on ne m’empêchera de parler!! TOUT est lié : De Caunes, Joubert, Revaux, les Musclés, Claude François et Belmondo : ils sont TOUS unis au sein de cette Machination démoniaque!

L- Allons, allons, vous devriez…

F- C’est pour CA que je n’ai pas trouvé le Psychogun dans mon bras, à l’endroit où il aurait dû l’être! Ils m’ont effacé la mémoire, pour me faire CROIRE que je ne suis qu’un rédacteur minable de chroniques lues par trois personnes! Mais, je SAIS, El Loustico me l’a DIT, que mes chroniques sont espionnées par les Russes et Chinois : les Grandes Puissances de ce Monde SAVENT que je sais et que je cache des messages dans mes chroniques! Ils veulent me faire taire!!! Non, lâchez-moi, vous ne m’empêcherez pas de dire ce que je s…

 

 

 

Lutin 1 : Euuuuuh, bon. Voilà, voilà, voilà. (Je dis quoi, là?)

Lutin 2 : (Enchaîne, enchaîne, faut finir l’émission.)

Lutin 1 : Bon ben voilà, c’est fini les loustics. Euh… à la prochaine. A plus dans l’bus. Hasta la Vista Baby. (Bon, ça va, là, on a fini?)

Lutin 2 : (Ouais, c’est bon, c’est dans la boîte.) Pourquoi il a pété un câble, le Patron, là?

Lutin 1 : Ben, je sais pas… Peut-être que c’était trop tôt pour recommencer les émissions après avoir été enfermé deux mois avec les Kids United.

today2 octobre 2018 6 2 Posté par : Frozenowl


Post précédent


Commentaires (6)

  1. Donnie
    Le 10 octobre 2018 à 10 h 37 min

    Ohhhhh trop cool de commencer la journée avec un Nostaloustic !
    Avec Cobra en plus, un des héros les plus charismatiques de toute l’animation jap, non mondiale !

    Alors, je me rappelle, à l’époque, un de mes amis (merci Fredo) m’avait dit que Pif Gadget, le magazine, faisait un classement des meilleurs dessins animés diffusés en France, tous les ans. Et pour l’année 1985, est arrivé en première position, Jayce et les Conquérants de la Lumière, ex-aequo avec… Cobra !!!

    Tu parles de la force surhumaine de Cobra, un truc marrant est que si vous regardez les épisodes en VO sous-titrée, notamment les épisodes du Rugball, vous aurez des informations complémentaires, par rapport aux dialogues du commentateur des matchs, en VF. En effet, dans la VO, il donne des précisions sur la puissance des coups, combien de kg de pression Cobra a dans ses doigts, la vitesse à laquelle les joueurs courent etc (un peu comme dans les matchs des chevaliers de bronze, dans le coliseum, au début des Chevaliers du Zodiaque).

    Merci pour ce nouveau numéro, je me suis régalé !

  2. El Loustico
    Le 9 octobre 2018 à 16 h 34 min

    Salut, Froz ! J’ai le souffle coupé par les révélations faites dans ce Nostaloustic.
    Comme dirait Cobra, le bras m’en tombe….
    Ne lâche rien.
    Ne baisse pas les…. non rien.

  3. Macrao
    Le 5 octobre 2018 à 14 h 04 min

    Super article Frozenowl ! 😀 J’ai bien ris !!

    • Froz
      Le 7 octobre 2018 à 21 h 23 min

      Merci Macrao! Et ça fait plaisir de voir de nouveaux grands loustics lire ma rubrique. 😀

  4. cochise
    Le 3 octobre 2018 à 20 h 12 min

    Du grand et excellent FROOOOOOZZZZENNNWWWWLLLL (avec la team père noêl!)!!!!
    Géniale ! 8) 😀

    • Froz
      Le 4 octobre 2018 à 22 h 52 min

      Merci Cochise, ça fait toujours super plaisir de vous faire plaisir! 😆
      Celui-là a mis longtemps à accoucher, mais j’ai déjà une idée pour le suivant, qui devrait sortir dans… 3-4 semaines.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoire. L'adresse mail ne sera pas publiée.


0%